-

50 ANS : Ce qu’il s’est passé en 2018 !

Après la porte ouverte du SAUO en septembre 2018, découvrez ce qu’il s’est passé les mois suivants !

Octobre 2018 : 5 jours pour découvrir des services réservés uniquement aux adolescents

Le service d’accueil et d’écoute pour adolescents, étap’ADO, vient de fêter ses 10 ans d’actions en ouvrant ses portes les 17 et 18 octobre 2018.
Lors de ces 2 jours, l’équipe éducative a présenté les pratiques et le mode d’accompagnement qu’elle met en place pour aider les jeunes qu’elle accueille.
 
Un moment important souligné par la présence de nombreux partenaires ainsi que de Monsieur Frédéric Molossi, vice-président en charge de l’enfance et de la famille du Conseil Départemental 93. La structure qui fait le bilan de ces 10 ans, « marque le coup d’envoi d’une nouvelle dynamique auprès de tous ses acteurs pour continuer à se faire connaitre et entendre les besoins afin d’évoluer tout en garantissant son rôle de prévention  » explique Sophie Modier, directrice d’étap’ADO, Nord-Ouest et de la Prévention Spécialisée.
 

Cette structure toujours unique en Seine-Saint-Denis a accompagné 2 500 jeunes depuis sa création.

Du 22 au 24 octobre, l’Espace Dynamique d’Insertion Nord-Ouest a ouvert grand ses portes.
 
De cette journée s’est dégagée la certitude de la qualité de l’accueil d’une équipe dynamique et de jeunes investis qui ont présenté les ateliers (arts plastique, photographie, sport, informatique, musique et sophrologie).
Après les discours introductifs de Warda Khorsi, vice-présidente de la Sauvegarde 93, Stéphane Eudier, directeur général de la Sauvegarde 93 et Rachida Mimoune, directrice de Nord-Ouest, un jeune et un père de famille ont témoigné de façon spontanée.

  • Le jeune s’est exprimé sur ce qu’il fait à Nord-Ouest et sur le bénéfice qu’il en retire
  • Le père a expliqué le parcours de son fils, les difficultés qu’ils ont rencontrées avant de venir à Nord-Ouest et sur le fait qu’il n’y a pas assez d’établissements comme Nord-Ouest ou qu’ils ne sont pas assez connus des institutions pour qu’elles les orientent sur des structures vers Nord-Ouest.
L’Espace Dynamique d’Insertion Nord-Ouest accueille des jeunes de 16 à 25 ans, d’Île de France, rencontrant des difficultés dans leur parcours socio-professionnel. Sa mission : proposer un accompagnement individualisé en réponse à leurs difficultés.
En 2017, Nord-Ouest a accueilli 120 jeunes.

Novembre 2018 : La conférence sur les droits de l’enfant

A l’initiative de notre association, une table-ronde a réuni à la MC 93, le 14 novembre dernier :

  • Frédéric Molossi, Vice-président du Conseil Départemental 93 en charge de l’enfance et de la famille
  • Geneviève Avenard, Défenseure des enfants
  • Jean-Christophe Brihat, Directeur Territorial de la Protection Judiciaire Jeunesse
  • Edouard Durand, Juge pour enfants au Tribunal de Grande Instance de Bobigny
  • Karine Prudhommeaux, Conseillère technique au service social en faveur des élèves de la direction des services départementaux de l’Education Nationale 93
  • Christophe Daadouch, juriste, formateur

L’objectif, validé par l’ensemble des intervenants, était d’échanger sur les enjeux de la protection de l’enfance en Seine-Saint-Denis, le devenir du métier du travail social, les projets innovants sur la prévention sur les droits de l’enfant et surtout, d’appeler à la réunion de l’Etat et des acteurs institutionnels sur les difficultés du département.

La Tribune des Juges pour enfants du 93, parue quelques jours plus tôt a posé le contexte : « il est impossible de ne pas parler des 900 mesures d’AEMO en attente » affirmait Alain Lavalle, Président.

Le directeur de la PJJ avait complété : « C’est notre affaire ces 900 mesures non traitées (…) C’est un terreau dangereux pour la délinquance, à 100% un enfant c’est un parcours non protégé qui a conduit un passage à l’acte (…) on est dans le même bateau ».

Du coté de la Défenseure des enfants venaient alors la confirmation que le sujet était aussi au cœur des préoccupations et citait : « ne jamais détourner le regard, ne pas le détourner des enfants et des familles, le droit est le ciment d’une communauté à construire - de Jacques Toubon ».

On peut retenir de la table ronde, ses alertes avec ses inquiétudes, mais surtout, l’espoir en voyant une salle bondée de près de 500 personnes dont de nombreux futurs travailleurs sociaux.
La motivation des uns et des autres à proposer des projets et à s’engager, pour avancer et améliorer les droits de l’enfant en Seine-Saint-Denis : « Le 93 est un territoire paradoxal : une forte précarité sociale où tous les indicateurs sont au rouge, mais une vitalité exceptionnelle des professionnels et de tous les acteurs » exprime Jean-Christophe Brihat.

Stéphane Eudier, Directeur Général de la Sauvegarde 93 a conclu la journée : « Le partenariat n’est pas qu’un outil, c’est aussi un état d’esprit, construire collectivement face à une actualité qui nous presse (…). Il n’est acceptable pour aucun d’entre nous, que des mineurs soient sans solution (…) Apporter aux enfants ce qu’ils attendent de nous, du respect et de l’écoute. La volonté de la Sauvegarde 93 est d’être au rendez-vous et ne rien céder. ».

Décembre 2018 : Une prévention des expulsions locatives pour l’interne

L’année 2018 se termine par une sensibilisation sur les expulsions locatives à laquelle environ 40 salariés ont assisté.

C’est le service Unité Logement du Pôle EFSL en partenariat avec la Fondation Abbé Pierre qui a organisé cette matinée. En présence d’un avocat, et d’autres partenaires, les échanges étaient instructifs, chacun a pu poser des questions sur ses pratiques professionnelles et sur des cas particuliers.

Ce jeudi 6 décembre ouvre également, la perspective d’une table ronde sur le logement. Le service Unité Logement réfléchit à une programmation avec des intervenants venant des différents secteurs et partenaires.

Mise en ligne le mercredi 16 janvier 2019
Modifiée le jeudi 17 janvier 2019