-

L’intervention du service Développement Social et Habitat (DSH) sur une copropriété à Bondy

La copropriété de La Bruyère c’est 176 logements (4 bâtiments, 8 cages d’escaliers de 11 étages).

Elle est confrontée à la dégradation de son bâti, de son environnement, ainsi qu’à des incivilités. La problématique des impayés est aussi prégnante puisque 75 % des propriétaires ont du mal à payer leurs charges et les appels de fond pour travaux. C’est d’ailleurs l’ensemble de ces éléments qui l’a conduite à bénéficier d’un premier plan de sauvegarde (2009-2014), d’un 2ème plan de sauvegarde (2015-2020) et à être placée sous administration judiciaire.
Piloté et coordonné par l’Etablissement Public Territorial, Est Ensemble, le 2ème plan de sauvegarde, qui est mené par l’opérateur Soliha, a pour objectif de permettre aux habitants de vivre dans de meilleures conditions. Pour cela, il doit intervenir sur le bâti, les équipements collectifs et les espaces extérieurs, en prenant en compte les difficultés des familles modestes afin de les maintenir dans leur logement. Il doit aussi rétablir et assainir la situation juridique, la gestion et l’administration de la copropriété.

L’implication active des habitants représente un enjeu considérable dans la réussite des actions portées dans le cadre du plan de sauvegarde et cette dimension étant absente lors du premier plan, l’EPT Est Ensemble a décidé d’inscrire dans le second plan une mission de médiation sociale. C’est cette mission que mène le service DSH de La Sauvegarde 93 sur la résidence et ce depuis Mai 2017.

La mission consiste à faire émerger la participation active des habitants de manière à ce qu’ils puissent se ressaisir de la gestion de leur copropriété.
Pour créer cette dynamique, l’équipe a proposé aux partenaires intervenants sur la copropriété de réaliser une enquête sociale par le biais d’un porte à porte. A travers cet outil, les objectifs étaient divers :

  • faire connaissance avec les habitants, diagnostiquer finement leurs problèmes, leurs besoins, leurs attentes,
  • identifier des personnes ressources sur lesquelles ils pourraient s’appuyer ensuite pour réaliser avec eux des actions concrètes afin d’améliorer la vie au sein de la résidence.
JPEG - 71.4 ko

De septembre à novembre 2017, l’équipe a écouté les habitants.
Après avoir analysé l’ensemble des données, les habitants ont été invités le samedi 13 Janvier 2018 après-midi à venir partager les résultats.
Aussi, l’équipe en a profité pour mener avec eux un travail de groupe sur la manière dont ils pourraient intervenir pour améliorer la vie au sein de leur résidence et faire en sorte que les travaux réalisés perdurent dans le temps.

"Nous imaginons que d’autres propositions vont émergées puisqu’un projet de théâtre Forum (compagnie NAJE) est prévu sur la résidence début février 2018 (projet financé en partie par l’EPT Est Ensemble et la Fondation Abbé Pierre) auquel nous sommes associées (...) Notre rôle consistera ensuite à aider les habitants à mettre en place ces propositions et nous pensons par cet intermédiaire créer une dynamique de groupe et qu’à terme les habitants apprennent à se mobiliser collectivement sans notre intermédiaire. ".

Mise en ligne le jeudi 15 février 2018
Modifiée le jeudi 15 février 2018